!-- Font Awesome -->

10 janvier 2021

My addictions of the week




2021 a commencé avec le magnifique documentaire en noir et blanc consacré à l'enregistrement du dernier album de Bruce Springsteen et du E.Street Band dans un chalet au fond des bois. Springsteen dédie cet album (et cette lettre) à son beau-frère et surtout dernier membre du premier groupe dans lequel Springsteen a joué pendant quatre ans, pendant ses années de lycée. Le Boss revient sur son adolescence, sur la découverte de la musique, et sur le groupe avec qui il chante depuis bientôt cinquante ans. Leur amitié est très belle à voir, et j'ai beaucoup aimé le fait qu'il inclue Clarence (que j'ai tellement aimé) et Danny, les deux membres du E. Street Band partis trop tôt. 

L'autre point très intéressant de ce documentaire est de montrer comment un texte et un air deviennent une chanson. Bruce continue de toute écrire, et tous les autres membres du groupe, un carnet et un crayon à la main s'installent autour de lui, alors qu'il chante/ fredonne le texte et le refrain. Tous prennent des notes dans un calme religieux. Puis, chacun travaille sur sa partie (guitare, basse, batterie..) et Bruce passe en studio d'enregistrement. Les avis fusent, il faut qu'il élève la voix, il faut répéter deux fois et pas trois le refrain, etc.... 

En fan du Boss, j'ai passé un moment extraordinaire auprès de ses hommes et femmes, vieillissants, mais toujours aussi doués et passionnés par la musique et j'ai eu le plaisir de revoir Clarence et Danny.

Mes drogues télévisuelles

J'avais peur de venir vers vous, en vous annonçant une nouvelle fois le peu de programmes télé que je regarde mais pour la première fois, presque toutes mes soirées sont occupées ! En premier lieu, le retour du jeune inspecteur Morse sur France 3 le dimanche soir. Que dire ? J'ai hâte et en même temps, je crains un peu cette nouvelle décennie (les années 70) et du style vestimentaire qui s'y attache. 

Le jeudi soir, je suis avec plaisir la deuxième saison de Mystery Road où l'on suit un flic aborigène mener une enquête dans le bush australien. Arte a diffusé trois épisodes, vous pouvez les voir en replay. Et puis pour ceux qui ont un temps regardé (il y a fort longtemps) la série Hartley Coeurs à vif, deux acteurs (Callan Mulvey et Simon Lyndon) y participent. 



Le lundi soir, je suis également la nouvelle saison de The Bay sur France 2, j'avais peur de ne pas accrocher autant qu'à la première saison, mais non. Je suis accro et je veux savoir ce que cachait cette famille. La scène du meurtre est vraiment impressionnante. 

Vous aurez compris : je suis ravie et j'ai presque oublié deux autres séries : les épisodes inédits de Law & Order SUV avec l'incorruptible Olivia Benson.  D'ailleurs, j'enregistre car j'avoue de plus trouver le temps pour tout regarder. 

Et une nouvelle série française, diffusée le vendredi soir sur France 2, Le crime lui va si bien, avec le capitaine Gaby Molina et le lieutenant Céline Richer. Ce duo me fait bien rigoler et oublier la semaine de travail. 

Voilà, jamais les enquêtes criminelles n'auront été autant à l'honneur. Je vous quitte pour aller regarder un épisode enregistré. 

Du coup, je vous avoue qu'il m'est difficile d'aller également sur Netflix ou Prime même si j'ai une liste d'envies qui ne cesse de s'allonger. 

01 janvier 2021

Happy New year ! Bonne année !

2020 est enfin derrière nous... Je sais que ce n'est qu'un chiffre, mais quand même, on a toujours besoin de se raccrocher à quelque chose ! 

Je vous souhaite à tous plein de bonnes choses ! Tout ce que vous souhaitez et pour ma part, la possibilité de pouvoir voyager (dernier trimestre j'espère !) et plein de bonnes lectures ! Pour ma part, les voyages, expos et restaurants me manquent énormément, donc j'espère les retrouver très bientôt et pouvoir alimenter de ce nouveau ce vieux blog ;-) 






Photo by Moritz Knöringer on Unsplash

26 octobre 2020

My addictions of the week

 


Mes addictions télévisuelles

En l'absence de nouvelles séries policières, je rongeais mon frein en regardant de vieux épisodes Cold Case et de Law&Order. Puis Netflix a eu la bonne idée de m'adresser un mail en me vantant trois nouvelles séries dont le crime est le sujet principal. 

Du coup, je pense regarder deux séries : The Young Wallander, j'ignore si cette série aura le même côté dépressif de la série originale avec Kenneth Branagh . J'ai lu et beaucoup aimé la première adaptation malgré son côté morose. Ici, il est interprété par Adam Palsson et Kurt Wallander sort tout fraîchement promu de l'école de police. 

La série est sortie début septembre mais j'étais en congé. L'autre série s'appelle Criminal, il s'agit ici de la seconde saison. La série se concentre sur trois lieux : la salle d'interrogatoire, le couloir et la salle d’observation d'un commissariat. Un choix plutôt malin. Parmi les acteurs de cette nouvelle saison, je reconnais Kit Harington et Kunal Nayya.

En attendant, j'ai regardé et vraiment aimé Mensonge, diffusé sur France 2 avec Daniel Auteuil. J'ai trouvé l'adaptation télévisuelle de ce fait divers très bien réalisée et superbement interprétée. Je n'avais pas vu Auteuil depuis fort longtemps, et son interprétation de cet élu local accusé de viol par son petit-fils valait le détour. Diffusé en deux fois en 4 épisodes, elle m'a vraiment impressionnée. Un très bon moment télévisuel et un fait divers complexe et si destructeur. 

Et j'ai commencé à suivre par hasard sur la chaîne Polar + lundi soir, la série policière Dublin Murders. Lorsque le cadavre d'une jeune fille est retrouvée dans les bois proche de Dublin, la police nomme les détectives Rob Reilly (Killian Scott), un Britannique (nous sommes en Irlande) et Cassie Maddox (Sarah Greene) pour mener l'enquête. 

La victime, âgée de 13 ans, devait intégrer un célèbre corps de ballet. Sa famille, composée des parents, d'une sœur aînée et d'une sœur jumelle sont atterrées. L'enquête semble compliquée et très vite Cassie souhaite qu'ils soient désistés de l'enquête. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons (je n'ai vu que les 2 premiers) : le corps a été retrouvé dans une forêt où vingt ans plus, deux enfants avaient mystérieusement disparu. La fille et le garçon jouaient dans les bois avec un deuxième garçon. Seul ce dernier, Adam, avait été retrouvé vivant mais incapable de communiquer le moindre élément. Sa mémoire avait été totalement effacée.


Depuis, les bois étaient réputés maudits et le tueur n'avait jamais été arrêté. Or Adam est devenu Rob. Le flic en charge de l'enquête. Le garçon avait té harcelé par les parents de ses deux amis disparus. Il était accusé de leur cacher la vérité. Aussi, ses parents avaient préféré l'envoyer loin du pays en Angleterre dans un pensionnat.  A son arrivée, il avait demandé à être appelé par son second prénom, Robert. A son retour à Dublin, personne ne l'a reconnu. Reilly étant un nom de plus très commun.

De son côté Cassie, cache aussi un passé compliqué. Elle était infiltrée sous le nom de Lexie or une personne vient de demander un certificat de naissance au nom de ce nom de couverture. Son passé semble la rattraper. Les deux détectives découvrent au cours de leur enquête que le père de la petite fille faisait partie d'un groupe de jeunes adolescents qui connaissaient les deux disparus d'il y a vingt ans. Ils avaient été interrogés à l'époque mais une jeune fille avait témoigné en leur faveur en les plaçant dans un cinéma. Or depuis, ce témoin est devenu l'épouse de Franck Mckey et la mère de la jeune fille disparue. Les deux affaires seraient donc potentiellement liées...

J'ai beaucoup aimé le jeu des acteurs, l'atmosphère. Mon seul et unique reproche ? Depuis un mois, impossible de regarder la chaîne Polar + en vo !Je la regarde via mon abonnement à Free or impossible. Je dois la regarder doublée. Fort heureusement le doublage est bon, mais pour moi qui suis bilingue ne pas pouvoir entendre les accents (car les Irlandais ne cessent de noter l'accent londonien du policier) me gêne fortement.

J'ai lu rapidement des critiques qui ont toutes aimées la série et saluées la fin de la série. Du coup, j'ai hâte de voir les prochains épisodes. 


J'ai enfin vu The Queen, réalisé par Stephen Frears en 2006. Le film raconte la réaction de la reine Elizabeth à la mort de Lady Di en août 1997. Celle-ci, en apprenant le décès de son ex belle-fille demeure totalement impassible et considère que ce décès relève du domaine privé. En effet, Diana avait divorcé et refait sa vie et ne portait plus le titre de Son Altesse Royale. Tony Blair, fraîchement élu Premier Ministre, réalise très vite que le silence de la famille royale est très mal vu de la part des citoyens britanniques, et même du monde entier et très vite la presse s'empare du sujet notant l'indifférence et la froideur de la famille royale alors que vient de mourir la "princesse du peuple". 

Je ne suis pas fan de la famille royale, pour moi, les familles royales peuvent exister mais je ne comprends pas l'importance qu'elles ont encore politiquement dans plusieurs pays. Mais j'aime ces biopics (bon ici avec un avis très subjectif sur les rapports entre Lady Di et la famille royale) et j'étais curieuse. Helen Mirren campe une Reine Elizabeth très crédible, très droite dans ses bottes. La Reine n'arrive pas à comprendre la ferveur internationale pour Lady Di... C'est parfois assez amusant. L'acteur qui campe l'époux de la reine, le Prince Philip joue très bien mais je me suis demandé si le portrait était fidèle à la réalité, parce que là, ben c'est un portrait peu flatteur. Un vrai c....

Michael Sheen campe un Tony Blair assez crédible, sauf pour la ressemblance. Je l'ai trouvé peu flatteur mais sinon pour la personnalité, elle me semble juste. Par contre, là où j'ai où quelques doutes pendant le début du film c'est le choix d'acteur pour interpréter le Prince Charles. Aucune ressemblance ! Je pensais qu'il s'agissait du Prince Andrew ou même du frère de Lady Di mais jamais je ne pensais à Charles. Ils sont totalement différent. On voit Blair mais là, non rien. La forme du visage, du nez de la bouche, des yeux, des dents et même des oreilles, et même des cheveux .. rien n'y fait ! Du coup, je n'ai jamais cru à un seul de ses mots pendant le film ! Autre erreur de casting : la Reine Mère, qui fait deux fois la taille et le poids de la vraie. Pas du tout adhéré aux choix de Frears ...

Au final, j'y ai vu plus un hommage à Lady Di qu'à la Reine. Je pense oublier ce film assez rapidement. 

Mon avis :