!-- Font Awesome -->

07 avril 2018

My addictions of the week



Enfin de retour !

Quelques mots sur mon voyage : j'ai a-d-o-ré ! Je commence à me sentir chez moi au Québec. Je maîtrise de mieux en mieux le Québécois. Et excellente nouvelle : je suis m'adapte très bien au froid :-) De -2 à -16°C - aucun souci. Si bien que je n'ai pratiquement jamais porté mes gants et que j'en ai égaré mon bonnet (porté une seule fois ...) 

J'ai quand même apprécié la capuche de mon blouson à ski et mes bottes bien fourrées, surtout les jours de tempête de neige et ma combinaison pour le traineau à chiens.  Mais revenons à nos moutons ... J'ai acheté beaucoup, beaucoup de livres (mon autre blog vous en dit plus) et ....

....Je n'ai jamais regardé la télévision et j'avoue qu'à mon retour, c'est un peu pareil, sauf pour deux séries et j'ai enfin regardé des films !



Mes addictions télévisuelles

Le retour d'Endeavour (Morse) sur France 3 - j'ai retrouvé les enquêtes du jeune Morse - enfin pas si jeune, l'acteur a même quarante ans je crois. Mais j'aime bien, et je suis toujours accro à la musique du générique de fin ! L'Angleterre des années 60 est passionnante et les enquêtes intéressantes. 

Et à part ça ? J'ai retrouvé Carrie dans la dernière saison de Homeland - la mort de Quinn, son incapacité à "lâcher" la CIA et donc à s'occuper de sa fille, son traitement au lithium qui ne fonctionne plus et la voilà complètement barrée ! Cela faisait longtemps que je ne l'avais pas vue aussi instable. J'aime toujours autant cette série même si l'absence de Quinn se fait cruellement ressentir. 

Moi qui adore les séries policières, j'ignorais tout de la chaine Polars - heureusement que ma mère en a parlé ! Lundi dernier, j'ai donc regardé les deux premiers épisodes de la série The Alienist - adapté de livre de Caleb Carr que j'avais adoré lire, il y a des années.



La série se passe dans le New York de la fin du 19è Siècle - Théodore Roosevelt (futur Président) est le chef de la police. Lorsqu'un troisième enfant est retrouvé assassiné, atrocement mutilé - Lazlo Kreizler, spécialiste des malades mentaux (les "aliénés") décide d'enquêter. Il s'associe à l'illustrateur criminel (qui dessine le corps des victimes) et obtient de travailler en off pour la police, avec comme contact Sara Howard, l'assistante du chef de la police. 

Le casting est composé de Luke Evans, Daniel Brühl et Dakota Fanning. L'atmosphère est bien rendue mais le souci fut que pour la première fois, j'ai eu des soucis d'images - elle se figeait au point que j'ai commencé à faire autre chose et j'ai donc regardé le premier épisode en pointillé. J'ai regardé le second avec plus d'intérêt. 

Je n'ai pas eu de coup de foudre, c'est bien ficelé, la photographie et les décors sont particulièrement soignés mais rien de révolutionnaire. J'avais largement préféré le livre. Mais bon, il se peut que je regarde les suivants, l'homme ayant fait une nouvelle victime....


Mes drogues cinématographiques

Dans l'avion, j'ai regardé Blade Runner 2049. J'ignore si j'en ai parlé ici, mais je suis une très grande fan du premier opus donc j'avais beaucoup d'a priori sur cette "suite" et j'avais même choisi de ne pas aller le voir au cinéma. Mais dans l'avion, je me suis dit pourquoi pas ? Si le petit écran n'a pas, c'est certain permis de profiter de la qualité des images, j'ai quand même profité de ma séance. 

J'aime beaucoup le cinéma de Denis Villeneuve (Sicario, Enemy, etc.) donc j'étais aussi curieuse de le voir se frotter à la science-fiction. Nous voici en 2049, le monde est toujours divisé entre les humains et les esclaves androÏdes qu'ils ont créés. Suite à la première rebellion des "répliquants" en 2019 (le premier film), la force d'intervention d'élite est plus que sollicitée.  Elle est dirigée par une femme autoritaire (Robin Wright) et ses agents sont toujours surnommés les Blade Runner. L'officer K (Ryan Gosling) est l'un d'eux. Il est chargé de retrouver ceux qui se cachent et n'obéissent plus aux ordres des humains. L'une des premières scènes le mène sur la traque de l'un d'eux - un des premiers rebelles qui lui révèle un secret enfoui : un humain et une androïde ont réussi à concevoir un enfant. Celui-ci a été séparé rapidement de ses parents. Son père serait Rick Deckard, un ancien Blade Runner qui serait tombé amoureux d'une esclave...

Denis Villeneuve a réalisé une jolie suite - pas révolutionnaire mais fidèle au premier opus. Si j'ai rapidement deviné qui était l'enfant secret et la fin (le sort de K), j'ai bien aimé. Même si j'ai trouvé certaines scènes légèrement surfaites (mais typiques de la SF) - comme celles avec Jared Leto - le créateur des dernières versions d'humanoïdes. J'ai été par contre ravie de retrouver Rick (Harrison Ford) et le voir parler de son amour pour Rachel m'a beaucoup touché ! Et la surprise fut peut-être la scène finale où Villeneuve reprend presqu'à cent pour cent la scène du premier Blade Runner (la météo neige (pluie dans le premier), la mort qui vient et la musique ...)



Même si dans ma tête, j'aurais toujours le dernier regard de Roy, ses yeux bleus translucides levés vers les cieux, ses dernières paroles, la pluie qui tombe et efface ses larmes et son coeur qui cesse de battre ... Je reste donc une heureuse fidèle au premier ! J'espère que cette nouvelle version donnera aux cinéphiles envie de voir le premier....

Mon avis : 

Un prochain billet pour un autre film arrive bientôt ! Et Denis Villeneuve s'attaquerait à un autre livre culte de la SF : Dune ! 

4 commentaires:

  1. j'ai vu partout les pubs pour L'Aliéniste, et ayant également lu et aimé le livre il y a des années, je me demandais où cette série était diffusée? ce n'est pas sur C+? c'est une chaîne du bouquet canal?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est sur Polar + dans le bouquet Canal (chaîne 81 sur Free)

      Supprimer
    2. j'ai C+ mais via mycanal donc je ne pense pas avoir accès à cette chaîne

      Supprimer
    3. mycanal ? ah oui si tu n'as que C+ alors non ... mais tu peux quand même faire une recherche sur ta box ? on ne sait jamais ....

      Supprimer