!-- Font Awesome -->

05 octobre 2012

My so-called life

C'est l'histoire d'une fille..qui un soir oubliait d'éteindre la lumière du plafonnier de son véhicule. Rentrée encore une fois très tard, lasse d'avoir passé plus de temps dans les embouteillages qu'à conduire, elle garait sa voiture dans son box au deuxième sous-sol. Autant dire qu'il y fait noir, et voilà comment elle a trouvé le moyen d'oublier cette fameuse petite lumière. Quatre jours plus tard, elle se lève tôt pour profiter de son samedi et aller vite fait faire ses grosses courses au supermarché.

Elle ouvre la porte de son garage, et appuie sur la poignée (plus de clé dans ce super véhicule, le top pour les filles qui perdent toujours leurs clés au fond de leur sac) et là rien ne se passe. Surprise. Titine reste silencieuse. La fille doit alors chercher la fameuse clé (oui car ils ont quand même prévu le coup du dérèglement électronique) au fond de son sac. Elle la retrouve, ouvre la portière, s'installe au volant et tente de démarrer (première fois qu'elle utilise la clé) et là ... catastrophe ! Rien ne se passe. Titine est morte.

Et voilà comment à 10h du matin, on se retrouve à appeler le concessionnaire puis l'assureur. Là-dessus, je dois remercier ce dernier, hyper réactif - la jeune femme au téléphone très agréable et prévenante (elle m'a rappelé ensuite pour me prévenir que le garagiste aurait un peu de retard). A peine 40 minutes après mon appel, la dépanneuse arrivait - prévenue que mon véhicule se trouvait au deuxième sous-sol, je me retrouve assise dans le 4x4 pour lui ouvrir le garage. Une fois rendus devant l'objet de du délit, il ouvre le capot et là surprise : j'ai une batterie japonaise ! Et tout de go, le jeune homme m'annonce qu'il ne peut pas la changer si elle est morte. J'apprends donc qu'elles sont plus "hautes" et moins "larges" que les françaises. Je me sens un peu bête car je n'y connais pas grand chose en mécanique, mais j'ai la parade : "Je vous fais confiance, chacun son domaine de compétences, moi c'est dans le bâtiment...". Et je me sens un peu moins sotte devant ce jeune homme surtout que je lui ai répondu non à sa question "Avez-vous laissé la lumière du plafonnier allumée ?".

Mon concessionnaire aura sûrement la batterie japonaise, mais il n'ouvre son atelier qu'à compter de lundi. Mais le jeune homme décide de tenter la booster - genre de défibrillateur pour batterie. Un grand coup de jus traverse la Titine qui sursaute et hop première chose à s'allumer, vous aurez deviné : la lumière de mon plafonnier. Plus de doute sur l'origine de la panne. "Oui, Monsieur, c'est sûrement un passager qui a oublié de l'éteindre". Il est trop poli ce jeune homme ! Il démarre donc ma Titine et me dit que je dois absolument rouler au minimum une vingtaine de km sans m'arrêter puis aller avant 12h00 dans un garage vérifier que la batterie n'a pas été abimée (une histoire d'ampères). Il faudra que je profite de mon week-end pour rouler afin de recharger la batterie. 

Ne pas allumer la radio, ni les phares avant le moteur et laisser la lumière du plafonnier éteinte sont les règles à appliquer pendant quelques jours. Il me laisse gentiment remonter chez moi prendre mon sac et mon manteau, et hop je saute dans ma voiture qu'il a gentiment sorti du box pendant mon absence (où je retrouve sur le siège conducteur 3 petits M&Ms coincés là...depuis le fameux lundi soir - un peu honteuse, j'ai eu vite fait de les manger), la dépanneuse dans mon sillage, je remonte les deux étages vers la lumière. Une chance que les portails (oui j'ai double portail, j'habite dans une forteresse) nous laisse passer tous les deux car ils sont roublards (souvent l'un s'ouvre et l'autre situé 2 mètres plus loin se referme ! On dirait les frères siamois de la Belle et le Clochard).

Me voilà donc à rouler sans but pendant une vingtaine de minutes, sauf que l'horloge du tableau de bord ne fonctionne plus, je dois donc regarder sur mon portable l'heure afin d'être au garage avant midi tapante (ps : je ne porte pas de montre pour des raisons particulières, expliquées dans un autre billet). Je débarque à 11h55, laissant le moteur de ma voiture en marche et explique à un autre jeune homme mon histoire. Il vérifie donc que son coeur bat toujours bien, et n'est pas sujet à de la tachycardie (ma crainte étant que ma voiture ne redémarre pas). Il va alors la redémarrer six ou sept fois, elle tousse les premières fois mais démarre bien à la fin. Il me demande de partir rouler sur de la vraie route (pas en ville où tous les 50m on trouve un stop ou un rond-point) pendant 1h30. Amusant un samedi midi à l'heure du repas... Je suis donc partie voir ma sœur qui habite en campagne (et qui n'était pas prévenue, imaginez sa tête). Titine a bien roulé. Elle m'a gentiment emmené enfin faire mes courses puis le soir à un diner à l'extérieur. Je l'adore. Je la remercie et je me suis excusée auprès d'elle d'avoir oublié cette fameuse petite lumière... Pourquoi une voiture aussi bien équipée (j'adore ne plus avoir à me soucier des clés) n'a pas prévu une mise en veille automatique de cette fichue lampe ? (NDLR : ma Titine refuse de s'éteindre si les phares ne sont pas éteints).

Merci donc à ces gentils messieurs et à mon assureur (comme quoi, j'ai moins de mal la à payer dorénavant car je sais qu'il fonctionne bien). J'ai profité d'une belle journée ensoleillée pour voir ma sœur avant son départ en vacances en écoutant de la bonne zik. J'ai réglé depuis l'horloge. Bon, j'ai aussi consommé de l'essence mais je suis trop heureuse de la savoir à nouveau en pleine forme (ma Titine, enfin ma sœur aussi). Bonne leçon d'humilité. Moi qui vérifiais toujours les portières  maintenant je dois penser aussi à la petite lumière. Pourtant, je vous jure, il faisait noir dans ce foutu garage...

NB : en cherchant des photos sur le net, j'ai associé les mots "fille + voiture" et voici les seules photos qui me sont proposées (cf. un exemple ci-dessous). Apparemment, les filles conduisent (ou pas) en maillot de bain et talons aiguille, et préfèrent poser de manière lascive sur le capot ;)



 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire