!-- Font Awesome -->

28 mars 2014

My addictions of the week





Difficile d'accepter le retour de la pluie après presque trois longues semaines de soleil et de température presque estivales.  Chez moi,  cela se voit immédiatement : je passe mon temps dehors, j'entraine ma petite saucisse dans de très longues promenades, et évidemment mon blog passe après. Je dois avouer aussi que ma famille traverse une période difficile, des amis également et même un de mes chats s'y est mis - infection soignée mais il faut l'opérer rapidement.  J'ai appris le décès de Vegas, dont je suis depuis longtemps les aventures et celles de sa maitresse, Juliette.  Il va nous manquer ! J'ai aussi créé un forum que j'administre et auquel je participe, bref je m'éloigne un peu de la blogosphère. Le soleil est enfin de retour aujourd'hui, pourvu que ça dure !

Mes drogues culinaires

Je ne sais pas pourquoi mais depuis mon retour de Belgique (où je n'ai pas aimé les frites que j'ai goûtées), je ne mange plus que des frites. Il faut dire que je connais pas mal de petits restaurants à Nantes qui offrent de bons repas le midi, souvent accompagnées de frites maison. J'ai trouvé amusant qu'une de mes amies avoue aussi n'avoir fait que manger des frites depuis une dizaine de jours. Bon j'essaie de me calmer, mais hier soir rebelote.

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/09/10/2214239_la-frite-belge-ou-du-nord-de-la-france-la-seule-l-unique-l-eternelle.html
Copyright The Huffington Post


Mes drogues télévisuelles

Autant dire qu'en étant toujours dehors, j'ai loupé pas mal d'épisodes de mes séries préférées, et le retour de Scandal, interrompu aux USA. Bref, je viens de passer le week-end à boire, manger, respirer des séries. 

En premier, j'ai célébré le retour de House of Cards - deuxième saison, qui commence fort ! Je n'ai ni le temps, ni l'envie d'aller chercher des spoilers donc j'ignorais totalement que l'une des protagonistes principales de la première saison meurt brutalement ! De fait, l'action se recentre sur le couple diabolique formé par Kevin Spacey- Robin Wright. Cette dernière est géniale dans le rôle de l'épouse froide, manipulatrice et sans doute encore plus vile que son époux. Bref, je me régale ! 

Sinon, je ne regrette pas d'avoir regardé The Americans car j'adore cette série ! Et j'aime me retrouver en 1982 - parfois je souris en voyant les lunettes ou les coiffures portées par les acteurs, mais honnêtement cette série est vraiment un coup de fraicheur ! Et finalement trente ans plus tard, on est toujours autant dans l'espionnage et on dit même qu'une nouvelle guerre froide se prépare. Je conseille vraiment cette série.


Sinon, j'ai encore à regarder les derniers épisodes de Scandal arrivés tout droit de Washington D.C. J'ai vu quelques épisodes de la saison deux de Banshee - cette série m'énerve autant qu'elle me plaît. J'adore toujours autant les personnages secondaires, je me lasse des très nombreuses scènes de violence et pour le sexe, je rigole en me disant que l'acteur principal se tape chaque nouvelle nana - le savait-il en signant son contrat ?! Il fait mieux que le Bachelor, qui selon le Petit Journal (je ne sais même pas sur quelle chaîne c'est diffusé) embrasse toutes les concurrentes. 

Enfin, j'avoue avoir déjà vu un ou deux épisodes de la série Caïn, diffusée le vendredi soir sur France 2. Je regarde très rarement des séries françaises, mais j'aime beaucoup le personnage principal et son caractère de cochon.



Mes drogues cinématographiques

J'ai enregistré quelques documentaires, et j'ai eu envie de voir ce que donnait le dernier volet des aventures de John McLane - le personnage phare de la carrière de Bruce Willis dans Die Hard : belle journée pour mourir .  Ce dernier épisode met en scène le père (Willis) et son fils, Jake - devenu agent de la CIA. A eux deux, ils font exploser toute la ville de Moscou. Que dire de ce film ?  Sinon qu'il accumule tous les poncifs, les erreurs que l'on peut imaginer. Bref, je me suis endormie à dix minute de la fin (heureusement j'ai lutté et vu la fin). 

J'avais par hasard regardé le premier épisode (quel coup de vieux ! Willis avait de beaux cheveux à l'époque) dans le train pour Lille. Le film avait mal vieilli mais l'humour était là et il était plutôt innovant pour l'époque, bref tout l'inverse de celui-ci.  Un navet, dans la plus pure tradition de Hollywood. 

Fort heureusement, Canal diffusait également Lincoln de Steven Spielberg avec Daniel Day-Lewis, Sally Field et Joseph Gordon-Levitt. Le film souffre de quelques longueurs mais est très émouvant,  le personnage d'Abraham Lincoln est passionnant, et l'interprétation de l'acteur irlandais est époustouflante - il méritait bien son Oscar ! C'était en plus très intéressant de voyager à cette période cruciale de l'histoire américaine. Bref, je le conseille fortement à tous ceux qui aiment l'histoire avec un grand "H" et les joutes verbales. Un clin d’œil à Tommy Lee Jones pour le port de la perruque ;-)


J'ai enfin prévu de retourner au cinéma ce week-end. Nous irons voir (normalement) le dernier film de Spike Jonze - Her.  J'espère vous produire un petit billet pour lundi.

Enfin, pour finir, j'espère vous parler prochainement de ce qui m'occupe tant ces derniers temps et qui me fait délaisser un peu ce blog.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire