!-- Font Awesome -->

05 septembre 2014

My addictions of the week

Dans quelques jours, si tout va bien, je serai en voiture sur ce fameux Sunset Bld à Los Angeles. En plein préparatifs, j'ai un peu délaissé mon blog même si je continue à suivre les vôtres. J'avoue que c'est assez jouissif de préparer son départ alors que pour la plupart c'est la rentrée !
  



Mes drogues télévisuelles 

Rentrée coïncide souvent avec le retour de nos séries préférées. Pour ma part, j'attends encore le retour de Homeland (saison 4) et celui de Downton Abbey, annoncé à la fin du mois (j'espère à la toute fin...).

J'attends aussi de découvrir les nouvelles séries proposées par Canal + : The Affair (écrite par le scénariste de House of Cards) qui sera proposée à partir d'octobre. Comme son titre l'indique, on suivra l'histoire d'un couple qui traverse une crise lorsque l'un des deux trompe son conjoint.

Il faudra attendre janvier 2015 pour suivre Wayward Pines - cette série est adaptée du roman fantastique de Blake Crouch et penche du côté de Twin Peaks, quand un agent du FBI vient enquêter dans cette petite ville américaine paisible sur la disparition mystérieuse de deux autres agents.  

Canal + ne s'arrête pas là : on pourra suivre l'adaptation télévisuelle de Gomorra, The Honourable Woman, un thriller britannique avec Maggie Gyllenhaal dans le rôle principal (sur fonds conflits internationaux), Prey , une série britannique qui met en scène le jeu du chat (une policière) et de la souris (un policier accusé à tort de meurtre qui réussit à s'enfuir) dans les rues de Manchester.  Je pense que je vais regarder ces nouvelles séries avec plaisir ;-)

James Norton in Happy Valley
Enfin, j'attends de découvrir également en janvier prochain la mini série (6 épisodes) Happy Valley, cette série policière a fait sensation sur la BBC. Les Britanniques deviennent des pro avec les mini séries. J'adore ! 

Sinon, en ce moment, sur Canal séries, une autre mini série britannique : Southcliffe raconte, en 4 épisodes,la réaction d'une petite ville à une terrible tuerie perpétrée par l'un de ses habitants. Un journaliste, originaire de la ville joue le rôle du narrateur. 

Toujours sur le petit écran, j'ai regardé un documentaire sur Arte : Le sarcophage glacé de Mongolie.  

Dans les steppes glacées de l'Altaï en Mongolie, une expédition archéologique franco-mongole a l'autorisation de fouiller la sépulture d'un guerrier scythe oriental, vieille de 2 300 ans. Le rite d'enfouissement profond des morts, conjugué à des conditions climatiques extrêmes (la terre est entièrement gelée, c'est le permafrost), pourrait permettre aux scientifiques de découvrir les dernières tombes gelées de la planète, et de progresser dans la connaissance de la civilisation scythe (et trouver des corps presque intacts, donc de l'ADN) et en apprendre plus sur ces guerriers scythes dont on sait très peu.  Mais le temps presse, car le réchauffement climatique menace de faire disparaître les vestiges de ce guerrier.

Lorsque l'équipe commence à creuser, elle découvre, au-dessus du tombeau, les squelettes de trois chevaux, sacrifiés lors du rite funéraire. C'est vraiment fascinant à voir, comme de découvrir cette civilisation orientale, les Scythes, qui chevauchaient de la Grèce à la Chine et jusqu'en Mongolie pour asseoir leur domination.  Un petit bijou à revoir sur Arte ici.



Copyright Nicolas Turini

Mes drogues cinématographiques 

Mes quoi? Je n'arrive plus à regarder un seul film - je vais devoir ressortir mon magazine télévisuel pour essayer de me souvenir du dernier film que j'ai vu. J'avoue aussi que j'ai un poussé récemment un coup de gueule : mon cinéma adoré (Gaumont à Nantes) a décidé de reléguer la v.o au second plan. Terminés les films en v.o le samedi ou dimanche matin.  Cet horaire était pratique, car vous aviez toujours vos après-midi pour profiter du week-end et la vf était diffusée donc à des horaires standards (14h et 20h).



Maintenant vous devez attendre 15h50 (rien de tel pour vous couper une journée en deux, les films durent en moyenne 2 heures, ajoutez-y un soupçon de pub) ou, si vous ne dormez pas et habiter Place du Commerce : 22h50

Attention, ceux qui me suivent sur Twitter auront vu la réponse dudit cinéma : 

- "la demande pour la vf est la plus forte donc nous la privilégions..."
- mais ils tiennent absolument "à promouvoir la v.o" : mais simplement à des heures où seule une âme en peine pourra les voir ! 

Surtout n'ayez aucune obligation : ni enfants à récupérer à l'école, ni job qui finisse à une heure normale ou qui vous demande de vous lever tôt, ni cours à la FAC, bref je suis désolée mais dans une ville qui compte plus de 30 000 étudiants dont plusieurs centaines d'anglophones,  et des centaines d'étudiants en anglais, je trouve ça complètement nul.

Donc, je n'ai vu aucun des films que je désirais voir. Tout ce que je sais, c'est que ce cinéma vous pousse à choisir la solution de facilité : le téléchargement.  Ce qui chez moi, n'arrive jamais car j'ai toujours privilégié les salles obscures mais si c'est pour ne plus entendre les voix de mes acteurs chéris....   

Perso, je voulais voir le film Enemy - mais vus les horaires de diffusion en v.o, je vais faire une croix dessus et je songe sérieusement à résilier mon abonnement. Que ce cinéma n'aille pas se vanter de privilégier la v.o dorénavant ! 

Ce qui me rend dingue, c'est que j'ai vu La Planète des Singes cet été, en v.o à 20h, et la salle était pleine (on s'est retrouvés au 4ème rang) ... et personne ne s'est plaint en sortant d'entre César hurler "Out!". 

J'aurais du comprendre à ce moment-là qu'il s'adressait également à ma personne.....
 

Mes drogues littéraires 

En ce moment, je sèche un peu - il faut dire que j'ai l'esprit occupé à préparer mon voyage, gérer pas mal de péripéties administratives et faire le maximum de choses au travail avant mon départ en congé. 

Mais, j'ai toujours la passion des livres - ainsi, j'ai glissé dans ma valise (avant tout le reste), le Maître des Illusions de Donna Tartt (que j'ai découvert à travers son roman The Goldfinch) et j'ai très envie d'y ajouter un ou deux autres romans. 

J'ai lu la critique positive de Cachou sur le prix du roman FNAC 2014, Le complexe d'Eden Bellwether de Benjamin Wood. Mais un autre blogueur dit qu'il ressemble fort au roman de D.Tartt donc je préfère le noter pour plus tard.  J'hésite à glisser un second livre, car nous serons toujours sur la route.

Mon autre plaisir aura été de retrouver La Grande Librairie sur France 5 - et surtout Amélie Nothomb !  C'est décidé, j'achète son livre. J'ai adoré l'émission car on a beaucoup parlé de l'écrivain et de ce grain de folie qui le caractérise. Quel plaisir ! 


Et à la question de François Busnel sur quel est le livre qui vous a le plus marqué (j'ai répondu sur Twitter : Franny and Zooey de JD Salinger of course) - le plus drôle, je n'ai même pas écrit le nom du romancier. 

Il faudra maintenant patienter quelque peu pour retrouver mes addictions of the week !
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire