!-- Font Awesome -->

24 avril 2011

Source Code

Source Code est le dernier film que j'aurais vu avant mon départ pour le Vietnam. Je voulais le voir pour de simples raisons : j'aime les films d'action (quand ils sont bien fait), j'aime ce genre particulier de films d'action, j'aime Michelle Monaghan sans trop savoir pourquoi, et j'ai peu à peu découvert Jake Gyllenhaal qui s'est illustré dans tous les registres,  sans oublier Vera Farmiga (vue et adorée dans "In the air").

L'histoire est un peu compliquée ..(Allôciné) : Colter Stevens  (Jake Gyllenhaal) se réveille en sursaut dans un train à destination de Chicago. Amnésique, il n’a aucun souvenir d’être monté dedans. Pire encore, les passagers du train se comportent avec lui avec familiarité alors qu’il ne les a jamais vus. Désorienté, il cherche à comprendre ce qui se passe mais une bombe explose tuant tout le monde à bord. Colter se réveille alors dans un caisson étrange et découvre qu’il participe à un procédé expérimental permettant de se projeter dans le corps d’une personne et de revivre les 8 dernières minutes de sa vie. Sa mission : revivre sans cesse les quelques minutes précédant l’explosion afin d’identifier et d’arrêter les auteurs de l’attentat. A chaque échec, les chances de pouvoir revenir dans le passé s’amenuisent. Alors qu’il essaie d’empêcher l’explosion, ses supérieurs lui apprennent qu’un deuxième attentat est en préparation en plein cœur de Chicago et qu’il ne s’agit plus de protéger les quelques passagers du train mais la ville toute entière. La course contre la montre commence…
 
Un premier mot sur le jeune réalisateur : Duncan Jones (le fils de .. David Bowie !) qui a donc opté pour un film d'anticipation, où les hommes découvrent comment se projeter dans le corps d'une personne pendant les 8 dernières minutes de sa vie et ainsi tenter de découvrir qui est l'auteur de l'attentat. Le film est encore plus "compliqué" que cela : lorsque Colter comprend sa mission, il pense au départ sincèrement avoir pu sauver l'un des passagers, la très jolie Christina Warren (Michelle Monaghan) en quittant le train juste avant qu'il n'explose. Mais le scientifique à l'origine de cette expérience lui explique qu'il se trompe : il est en fait projeté dans une sorte de monde parallèle, et la personne qu'il a cru avoir sauvé est bien décédée dans le monde réel.  Le personnage joué par Jake Gyllenhaal se trouve soudainement confronté à plusieurs réalités, difficile pour lui d'oublier de sauver les passagers du train, de croire à leur mort, et difficile d'apprendre la vérité sur sa propre vie.  Car Colter n'est pas entré dans cette mission par hasard, c'est son propre passé qui l'a amené là.  La mission de Colleen Goodwin (Vera Farmiga), militaire est donc de forcer Colter à se concentrer sur son unique mission : trouver le terroriste afin d'empêcher un deuxième attentat, mais évidemment rien ne se passe comme prévu...

Colter Stevens (Jake Gyllenhaal) dans "Source Code"

Ce qui est bien plus intéressant à jouer qu'un  simple GI Joe (Colter est pilote d'hélicoptère dans l'armée américaine en mission en Afghanistan) pour un acteur tel que Jake Gyllenhaal, et c'est également ce qui rend le film plus intéressant qu'une simple course contre la montre.

Le film passe vite (1h30) mais cela s'explique aussi : le revoir plongé dans le passé pour revivre presque dix fois (je n'ai pas compté) les mêmes 8 minutes risquait de vite lasser le spectateur. Fort heureusement, les acteurs jouent bien et on s'amuse de les voir rejouer la même scène encore et encore, l'intervention de Colter (lorsqu'il les interroge, les fouille) modifie leur comportement pour un temps  uniquement mais pas fondamentalement. Évidemment on ne peut la première ou la deuxième fois ne pas repenser au fameux "Jour de la Marmotte" dans "Un jour sans fin" avec Bill Murray.  Vera Farmiga joue bien le rôle de cette militaire Goodwin, chargée de guider, d'orienter et d'écouter le soldat. J'ai trouvé que son physique parfois un peu "froid" sied parfaitement à son personnage de militaire en charge d'une importante mission, mais qui va peu à peu entendre les craintes et les désirs du soldat Stevens et l'aider à accomplir sa véritable mission.

J'avoue que je n'ai pas tenté de comprendre ce qui se passe effectivement (genre théorie de relativité), j'avais bien compris pour "Retour vers le futur "mais là je me suis contentée d'apprécier le spectacle. Le film est divertissant, il ne faut pas y chercher de justification métaphysique ou cantique (j'emploie ces mots juste pour le plaisir). C'est assez troublant car lorsqu'il commence à parler de mondes parallèles où nos propres égos vivent une autre vie - je me suis rappelée "Rabbit hole" (un drame sur la perte d'un enfant) qui lui aussi abordait ce thème de mondes parallèles.

Colter meets Christina (Jake Gyllenhaal et Michelle Monaghan)

Pour Michelle Monaghan, je l'ai découverte dans "Gone baby gone" réalisé Ben Affleck, réalisateur du très bon "The town",  Pour son premier derrière la caméra, il avait choisi l'adaptation cinématographique d'un livre de Denis Lehane. Ayant lu ses livres (grande fan de cet auteur), j'avais au départ trouvé les personnages (un couple de détectives privés, héros de plusieurs de ces romans) trop jeunes (c'est Casey Affleck qui jouait l'autre privé) et trop "mignons" mais l'histoire et la réalisation avaient réussi à me faire oublier ce choix de casting plutôt hasardeux, le film était plutôt réussi. Et je me suis donc à apprécier Michelle Monaghan.

Enfin, moi qui suis toujours sensible aux paysages - j'avoue que les premières minutes du film sont sublimes, j'ai eu la chance de passer un été à Chicago, qui est une ville à l'architecture impressionnante (vive les années 30), où le moderne côtoie l'ancien, où les ponts relient la ville comme une toile d'araignée, ville balnéaire qui donne sur le lac Michigan. Franchement, j'ai adoré avec ce travelling du lac vers le train lancé à toute vitesse, et cette envolée de canards, cela m'a rappelé une scène presque identique (un travelling, la musique aussi et les oiseaux) d'un vieux film "L'Affaire Pélican" que j'ai adoré en son temps.



Donc de l'action, pas de temps mort, de bons acteurs,  bref un bon moment de divertissement - allez le voir si vous voulez tenter de deviner qui le terroriste avant le héros et si vous croyez aux mondes parallèles ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire