!-- Font Awesome -->

22 mars 2012

My so-called life


Pourquoi cette photo ? Parce que le dvd de Moneyball (le stratège) sort enfin, et puis parce que Brad Pitt et Jonah Hill sont devenus inséparables et vont de nouveau tourner ensemble. Parce que j'ai aimé le film, et parce que j'aime la personne nommée Brad. Je l'ai vu hier interviewé à la Nouvelle-Orléans, où il reconstruit, grâce à sa fondation "Make it right" des maisons dans le fameux quartier du Lower 9th - un projet un peu fou, où il réalise son rêve de gosse (architecte) et où il permet à des familles modestes de retrouver une maison ultra moderne, aux coûts d'exploitation faibles et surtout construites pour résister au prochain ouragan. Il se promenait ainsi dans ce quartier, et connaissait le nom de chaque famille et saluait chaque habitant, par leur nom et/ou prénom, et on voyait qu'il était sincère. Bref, Angelina a bien eu raison de le harponner ;)

Ces jours-ci, seul le soleil nous apporte de bonnes nouvelles, car autrement l'ambiance est plus que morose, j'ai l'impression qu'un ouragan a frappé la France entière - il va falloir nous relever, et comme Brad, aider à reconstruire ceux dans le besoin. Mais on a été quand même bien secoués, et pour certains, on est restés comme hébétés.

Je m'évade toujours en Suède, j'arrive à la fin de mon troisième livre d'affilée d'Henning Mankell, les aventures de l'inspecteur Wallander. J'avoue connaître une sorte d’essoufflement, une fois le livre ouvert, je le dévore comme les autres, mais je sens que je vais lire autre chose après ! A propos d'enquête, de retour ce soir les aventures de Sherlock sur France 4 - une bonne nouvelle donc, car la série avait rapidement disparu de l'antenne de France 2, mais un peu en colère contre ces derniers, qui se vantent de diffuser le programme en vo, et bien non - en choisissant version originale, je suis restée en français !

Pour en revenir aux livres, le Salon du Livre se tient à Versailles, je m'étais presque promis l'an dernier d'y assister, mais à l'époque mars me semblait si loin ! Ça sera pour l'année prochaine. Comme je l'avais déjà expliqué, j'adore Amélie Nothomb (j'ai lu ses premiers romans), je parle surtout de la personne, j'aime le fait qu'elle assume totalement sa personnalité, j'adore lorsque dans un entretien, elle raconte comment elle travaille, d'où lui vient l'inspiration et j'aime surtout son élocution, son phrasé. J'adore ses interviews, j'aime les mots qu'elle emploie, le recul qu'elle possède vis-à-vis d'elle-même, sa manie de répondre aux courriers de ses lecteurs - bref, je viens de lire ses mots, écrits le 15 mars " L'appel du Japon" (à voir ici) - peut-être parce que, comme Amélie, j'ai grand besoin de retourner dans mon autre pays, qui me manque mais est toujours là, toujours ce rêve de repartir là-bas. Je sais que l'an prochain, je me dois d'y aller car aucune drogue ne peut aujourd'hui combler ce manque, cette sensation étrange, mélange de nostalgie et d'espoir, mais comme Amélie le dit, on m'a souvent fait la même remarque "Tu dis que tu m'aimes, mais tu te passes très bien de moi.". Pour moi ce n'est pas le Japon, mais les États-Unis d'Amérique (et à cause de Papillote me vient immédiatement la chanson ... Tes états d’âme, sont pour moi Éric, comme les États d’Amérique ! Je les visite un par un Éric, dans leur ordre alphabétique ! ...la la la). Je ne vais pas m'étendre sur le sujet, j'en ai déjà parlé ici. 


Pour retrouver donc les doux accents si British dont France 4 m'a privés, j'ai enfin pris le temps de découvrir la série Misfits (merci au temps pourri de ce week-end). C'est l'histoire de cinq jeunes anglais condamnés à des travaux d'intérêt général - ils ne se connaissent pas mais une sorte d'ouragan (nous y revoilà) accompagné de tonnerres et d'éclairs va accorder à chacun des pouvoirs spécifiques à chacun d'entre eux (et on se rend compte à d'autres personnes). Mais contrairement à une série américaine, ils ne se transforment pas en super héros, c'est plutôt l'inverse - ils cachent la mort de deux personnes, ne maitrisent pas leurs pouvoirs, ne s'aiment pas beaucoup et ne cessent de commettre des erreurs. Les personnages sont tous attachants, je ne m'ennuie pas une seconde. J'avoue que l'accent de Kelly (une fille de la banlieue) est impressionnant au départ ! J'ai craqué pour Nathan, la tête à claques, qui cherche lui toujours à découvrir quel est son pouvoir. Sa tête me disait quelque chose, forcément, ce jeune acteur irlandais, Robert Sheehan a joué dans The Red Riding (trilogie à voir absolument située dans les années 70 et début 80) - ma soeur a craqué pour le timide, effacé Simon Bellamy, interprété par Iwan Rheon, jeune acteur gallois. Connaissez-vous cette série ?

J'aime le jeu de caméra, la lumière, les plans - en plus du scénario et des dialogues. La musique est excellente, c'est très rafraichissant et très éloigné des séries américaines type Superman.

Marlon Brando en très bonne compagnie !

Sinon, la chasse au teckel continue ! A force de chercher, je trouve mais j'en oublie mes cours de géographie ! J'ai trouvé le chien de mes rêves ... au fin fond de la campagne...lyonnaise ! A plus de 700 kms de chez moi- Comment faire ? Si quelqu'un pouvait m'aider à ramener ce chiot... bon, il est presque une heure du mat' si je veux être encore fraiche demain, il est temps de raccrocher.

Demain soir soir Dexter et Damages, mais moi je serai de sortie ! La box a intérêt de fonctionner, car je regarderai les épisodes sans doute à mon retour et au petit-déj. 

Bonne nuit les petits



Aucun commentaire:

Publier un commentaire