!-- Font Awesome -->

08 octobre 2014

La solitude du blogueur (et le feu des critiques)

Mon baptême de blogueuse en herbe s'est donc fait lundi soir, grâce à Florence qui m'a gentiment invitée au lancement du guide des Tables de Nantes et je l'en remercie chaleureusement. J'adore ma ville et je la redécouvre grâce à leur travail acharné.  Je précise que j'écris ce billet toute seule comme une grande.

Si j'ouvre une nouvelle parenthèse , c'est que seule, au milieu de restaurateurs, attachés de presse, journalistes, j'ai connu aussi ma première solitude de blogueur : en pleine dégustation, j'ai croisé deux journalistes (quotidien national et magazine mensuel féminin célèbres - les deux dont je suis lectrice, enfin j'étais...) qui en apprenant mon "statut" c'est-à-dire invitée en tant que blogueur ont failli s'étouffer avec leurs amuses-gueules!  J'ai décidé d'en rire plus que d'en pleurer, car au bout de trois ou quatre minutes à parler restaurants (n'était-pas ce l'objet de la conférence?), la dame a lancé au monsieur - devant moi, devenue soudainement invisible "Tu as vu, ils les invite partout maintenant, ceux-là..." Et lui d'obtempérer, "Du grand n'importe quoi..." bref où va-t-on ? Ils m'ont fui comme la peste.

Avant, Madame Ouest avait demandé le nom de mon blog (je lui souhaite bonne lecture) et je lui avais précisé qu'il était tout petit, que j'ai un job et que mon blog est sans publicité et qu'il s'agit de ma toute première invitation. Et j'ignore pourquoi j'ai cherché à me justifier. Je n'avais rien à leu prouver. J'admets sans détour, moi qui aime tant les voyages et les livres, que je ne cracherais pas sur la soupe si j'étais contactée par une agence de voyage ou une maison d'édition mais je m'en fiche, mon blog a trois ans et je l'aime ainsi : petit mais qui me représente vraiment. Je respecte leur métier et j'aurais aimé qu'ils réservent leur opinion à mon sujet. Bref, qu'ils aient un comportement respectable et adulte.

Et puis, une fois dans le tram, j'ai vraiment eu une crise de fou rire. Non, nous blogueurs, on ne leur pique pas leur gagne-pain - la preuve, les journaux et magazines existent encore, les critiques cinéma (puisque avec la lecture, c'est un des thèmes majeurs de mon blog) aussi, et la preuve, je les regarde s'égosiller avec plaisir chaque semaine dans Le Cercle sur Canal +. Oui, j'aime  les journalistes (enfin, un peu plus certains à présent) et j'ai été déçue par leur comportement. J'avoue de plus, que ça m'arrive à moi, une totale inconnue de la blogosphère, c'était un peu fort de café et aussi très drôle !

J'imagine que LVAN avait invité d'autres blogueurs nantais bien plus connus, j'espère qu'ils n'ont pas croisé leurs chemins.

 
En conclusion, je me souviendrai de ma première invitation, c'est certain ;-)





7 commentaires:

  1. Ma pauvre ... Oui ce n'est pas une situation facile mais laisse couler.

    On peut comprendre que des journalistes, qui ont fait des études pour le devenir, qui ont une certaine légitimité dans le milieu, puissent être contre l'idée d'associer des blogueurs (forcément opportunistes ceux là ;) ) à certains évènements. Pourquoi demander son avis à un passionné ? Ben oui, tiens, pourquoi ?
    C'est là qu'ils n'ont pas bien compris qu'il y a une différence entre eux et nous. Nous ne sommes pas payé pour ce que nous faisons, nous ne voyons pas de portée économique à ce que nous disons, nous alimentons notre espace par passion et uniquement par passion. Nous ne jouons pas dans la même cours et de ce fait n'enlevons le pain de la bouche de personne.
    Qu'ils soient contre l'idée ok, ça peut se comprendre, mais qu'ils le fassent sentir aux intéressés c'est nul, petit et irrespectueux. Une attitude de jaloux.

    Et je te souhaite d'être invitée en voyage et de recevoir des bouquins ! Plein ! Non mais ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    2. Merci ! Oui, j'étais sur le cul et puis j'ai bien ri aussi parce que bon ils avaient des blogueurs nantais bien plus influents que moi donc bref ... comme tu le dis, j'aime les journalistes en général (je voulais même à une époque en être une) mais c'est vraiment leur réaction très violente qui m'a gênée (on peut le penser tout fort mais ne pas le dire). . En tout cas, ça me fait plaisir qu'ils puissent penser que je peux être aussi douée qu'eux !

      Supprimer
  2. De toute façon, c'est difficile aujourd'hui de faire abstraction de la blogosphère et des bloggeurs. C'est au contraire une bonne chose pour le lecteur d'avoir plusieurs points de vue amateurs ou non... l'important c'est de confronter ses idées. Je suis pour ma part ravie que les blogs existent :) longue vie au tien ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! Merci et puis quand je vois les critiques de cinéma du Cercle, ils invitent même des blogueurs car ils reconnaissent en eux la passion du cinéma ... donc c'est vraiment bête ! Merci et longue vie au tien que je vais découvrir de ce pas !

      Supprimer
  3. Je pense que tu as bien résumé le problème: on peut le penser tout fort mais ne pas le dire... Le respect et la politesse, ça s'applique à tout le monde, que l'on soit journaliste ou blogueur ;)

    RépondreSupprimer