!-- Font Awesome -->

08 octobre 2014

Les tables de Nantes 2015 - bon appétit !

La vie vous réserve parfois de drôles de surprises, comme je le disais avant-hier, j'ai reçu ma toute première invitation au lancement d'un guide nantais sur les restaurants locaux. Invitée par le Voyage à Nantes, qui avait apprécié très gentiment mes deux billets consacrés à cette formidable balade artistique et culturelle estivale, j'ai accepté avec plaisir l'invitation.

Cette soirée était organisée pour le lancement d'un guide unique en son genre, qui entame sa quatrième année : les Tables de Nantes.  Si vous êtes du genre épicurien, ce guide vous sera précieux, comme sa version web intuitive et agréable. Le guide recense 114 restaurants, sur Nantes même et dans la métropole. 

Contrairement à d'autres guides, celui-ci est gratuit et le jury est composé d'un patchwork entre professionnels et amateurs, amoureux de la bonne chaire et du bon vin. Nantes, autrefois La Belle Endormie, est enfin éveillée (merci le Prince Charmant) et depuis quelques années un lieu de destination, et plus uniquement un lieu de passage. J'en ai pris conscience en restant à Nantes au mois d'août et en faisant le parcours du Voyage à Nantes en compagnie de Japonais, d'Espagnols ou de Hollandais. 

Culinairement parlant, travaillant en ville, je déjeune au restaurant trois à quatre fois par semaine et évidemment en soirée ou les week-end. Je suis fidèle à quelques restaurants dont je mentionne parfois le nom sur ma page Facebook mais j'aime découvrir de nouveaux endroits et j'avoue que le guide se révèle très utile pour moi.  Il recense une centaine de restaurants dont 27 nouveautés ! Et met à l'honneur aussi bien des crêperies que des restaurants haut de gamme. 

Ici je retrouve la patte du LVAN, intuitif, chaleureux et surtout facile - son site Internet (comme le guide) a mis en place un système de critères faciles : grandes tablées, vue agréable, ouvert après 22h, grands crus, fruits de mer (et vous savez que je suis une énorme consommatrice ...), produit bios et même "pour les beaux-parents". Le site internet vous permet aussi de sélectionner par jour d'ouverture (le fameux dimanche soir). 


Enfin, il met à l'honneur le vin du Vignoble Nantais, à savoir, le fameux Muscadet et indique les restaurants qui en proposent plus de cinq types différents (et là ça va faire mal au crâne..) sous le fameux logo  "I Muscadet" - à ce sujet, une de mes meilleures amies est désormais allergique à ce breuvage.  Sans doute la faute à ses gênes jurassiens..bref.. à consommer avec plaisir et modération!

Bon, je me rassure un peu à la lecture du guide : je connais déjà une partie des restaurants et mon but c'est bien partir à la découverte des autres et pourquoi pas de vous en parler. 

Et si j'écris ce billet, c'est que les produits de saison (et hors saison) ça me connaît, car je suis petite-fille de maraichers nantais, oui M'dame! Donc non on ne mange pas de tomates en hiver et puis Nantaise pur beurre, le poisson et les fruits de mer, c'est essentiel. Nantes a cette chance de bénéficier ainsi de légumes et poissons de très bonne qualité. Profitons-en!  

Le guide met en avant cette année cinq restaurateurs sous forme de "coups de pouce", dont une crêperie ! Et la conférence a été suivie d'un joyeux banquet où les cinq restaurateurs avaient préparé de jolies mises en bouche, le tout accompagné d'un Muscadet fort relevé.  Ayant pris mon travail très au sérieux, j'ai évidemment tout goûté et tout aimé! Coup de foudre pour la verrine de poisson et les galettes de blé noir....  et je suis encore émue par le discours d'un des coups de pouce, restaurateur à Vertou (route de Clisson, Le Laurier Fleuri) qui a parlé avec passion de son métier. 

Bref, si vous êtes Nantais ou de la région, n'hésitez pas à vous procurer le guide (il est gratuit et édité à environ 45000 exemplaires) et si vous êtes un peu plus loin, mais que vous prévoyez une petite virée dans la Cité des Ducs, allez faire un tour sur leur site Internet pour repérer quelques adresses sympathiques.

Je précise que le guide ne comporte pas de publicités, que les jurys sont allés incognito et qu'ils ont tous payé de leurs poches donc leurs jugements, si éminemment subjectifs, ne restent pas néanmoins objectifs. Comprendre qui pourra!  Il n'y pas de "sélection" ou de "Top ten" car chacun ses goûts (et saveurs).

Donc, merci à toute l'équipe du LVAN qui va être responsable de mon portefeuille troué et ma prise de poids ;-)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire