!-- Font Awesome -->

13 septembre 2017

J'ai fait le Voyage à Nantes ! (part #4)

 


Le Voyage à Nantes a continué avec l'expo Entrée Libre à l'ancienne maison d'arrêt de Nantes et l'expo Pas de Rose pour l'Infini au passage Sainte-Croix. Le Voyage à Nantes a pris fin le 28 août mais les Journées du Patrimoine vous permettent d'aller voir l'expo à la maison d'arrêt de Nantes avant la démolition. 

Ancienne maison d'arrêt de Nantes - "Entrée Libre"

Quand l'art populaire s'invite en prison. Dans l'ancien bâtiment du greffe, les artistes de Pick Up Production ont choisi de rendre hommage aux milliers d'hommes et de femmes qui ont monté un jour ses marches. Une exposition collective qui veut narrer l'histoire de ses anciens occupants. Un résultat impressionnant. 
Le collectif est composé des artistes suivants : David Bartex, Gilles Bouly, Jurictus et Sam Rictus, Katjastroph, Nosbé, Persu, Skio, Kazy Usclef et Rémi. Une boutique est présente à l'intérieur du bâtiment.

J'avais déjà visité la maison d'arrêt après sa fermeture, une visite guidée - y retourner et la retrouver en partie totalement "refaite" était très surprenant. Ma seule déception ? Seule l'entrée (avec son escalier funestement célèbre) et le premier bâtiment ont été ouverts aux artistes - j'aurais tant aimé voir le travail accompli au niveau de la rotonde et dans une des cours de promenade ou dans un parloir ...










Samedi 16 et dimanche 17 septembre de 10h à 19h - dernière entrée à 18h30
Tarif : 2 € (gratuit pour les moins de 6 ans) 
Greffe de l'ancienne Maison d'arrêt
5 Place Aristide Briand


Passage Sainte-Croix - Pas de Rose pour l'Infini

J'étais ravie de retrouver Laurent Pernot à nouveau. C'est lui qui a réalisé l’œuvre monumentale et très poétique place Royale. J'aime la douceur et la poésie qui se dégagent de ses créations. 

Ces travaux tournent autour du visible et de l'invisible, du temps et de la mémoire, de l'éphémère et de l'éternel, de l'humain et de la nature. Un travail énigmatique - l'artiste puise sa source dans le cinéma, la littérature mais aussi des domaines scientifiques tels que l'anthropologie ou l'astrophysique. Le résultat qui s'en dégage est d'une douceur. L'artiste dit rechercher à créer une relation poétique qui englobe le passé et le futur, le proche et le lointain, afin de mieux faire comprendre à l'humain son attachement à notre planète. Et il y arrive! Que ce soit le film diffusé ou ces deux œuvres (il faut bien regarder à l'intérieur du globe) singulières, on est touché par son travail. Un gros coup de cœur !

Malheureusement, l'exposition a pris fin le 28 août. Reste une exposition permanente à découvrir. 


Selon votre positionnement, l'image à l'intérieur de la boule change et encore plus près, vous pourrez voir la mer et ses vagues....



Des couleur douces, une atmosphère feutrée - tout pour me plaire !


Et pour finir une touche de poésie....

video


Une édition 2017 particulièrement réussie ! Vivement 2018 ;-)

4 commentaires:

  1. Je note de revenir à ton billet, j'ai très envie d'aller à Nantes à la Toussaint.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien ! Mes ces expos seront terminées. Certaines sont pérennes cependant ;-)

      Supprimer
  2. Tu parles à mon cœur ; j'aime cette ville !

    RépondreSupprimer