!-- Font Awesome -->

20 novembre 2012

Les stars du refuge - épisode 3

Chose promise, chose due ! Je cours un peu en ce moment. Voici donc une présentation des différents singes (dont les cris résonnent encore à mes oreilles) et à la fin du billet une galerie d'images. 

Je voulais juste aborder les animaux les plus nombreux au refuge. Ils sont répartis, par espèce dans des cages, à quelques mètres de nos locaux pour une partie, les plus malheureux sont en quarantaine à l'opposé et puis, il y a le paradis. Dans une forêt, d'immenses cages (où les arbres ont pu pénétré) accueillent des singes, souvent des couples, et parfois un petit. Le but du refuge est si possible de les relâcher dans la nature, malheureusement 80% resteront à vie au centre.

Les singes accueillis au refuge, originaires de Thaïlande sont des gibbons, des langur (nom vernaculaire désignant les plus mignons des singes !) et des macaques. Concrètement, les gibbons sont immenses, leurs bras sont impressionnants - une immense cage (d'une dizaine de mètres de hauteur) en accueille une vingtaine. Certains sont isolés, car ils ne sont pas habitués à la vie en collectivité. Ils sont d'une rapidité exceptionnelle - il leur faut à peine 2s pour traverser leur cage. Ils peuvent se balancer à l'aide d'un seul bras pendant des dizaines de minutes. Le gibbon est un animal assez noble. J'ai découvert que pour apprendre à se connaître, ils vous montrent leur dos, afin que vous le caressiez. Plusieurs l'ont fait avec nous, c'était drôle de voir des touffes de poil orange traverser les grilles. 


Les langur, mon coup de foudre simien - sont des petits singes, noirs et gris, très malins. Un système de "couloirs" leur permettent d'aller de cages en cages. Contrairement aux autres singes, ils sont allergiques au fruits ! Ils mangent donc des légumes et raffolent du maïs. J'ai pris des centaines de photos d'eux, comme beaucoup de bénévoles. Ils sont très joueurs, et un jour, alors que je les nourrissais, j'en ai vu un, installé tranquillement au-dessus d'un autre bénévole qui se préparait à lui attraper les cheveux. J'ai juste eu le temps de prévenir Gavin ;)


Les loris, qui appartiennent à la famille des lémuriens, sont de touts petits singes, très lents, qui vivent la nuit. Régulièrement, le centre accueille ou un deux petits, victimes du trafic international. Et ce n'est pas une rumeur, il se déplace très lentement - par contre, je l'ai vu attraper un insecte très rapidement et le croquer sans sourciller.  Bébé, il est habitué à être en permanence sur sa mère, ici le bras d'une bénévole (il s'accroche tout seul) ou une peluche font l'affaire.

Enfin, les macaques. Vous savez, ils ont des callosités fessières. Ils ont aussi des abajoues qui leur permettent d'emmagasiner de la nourriture. Certaines espèces ont des queues très longues, d'autres plus petites (les pigtails - queues de cochon). Ils sont super mimis bébés mais adultes, ils deviennent dangereux. Les adultes essaient de vous attraper et mordent très fort (plusieurs bénévoles en ont fait la douloureuse expérience). Vous pouvez les voir, bébés, sur les marchés pour attirer les touristes. Évidemment, ayant vu des petits au centre, je confirme : ils sont adorables. Les touristes ne voient donc pas de mal, mais croyez-moi ils sont bien mieux dans leur habitat naturel. Leurs mères sont tuées et ils sont adoptés petit. Ils grandissent vite et leurs maitres finissent par en avoir peur. Résultat : ils finissent enfermés à vie dans de petites cages. Beaucoup arrivent avec de gros problèmes de santé. En effet, le collier qu'on leur a mis petit (une chaine en fer) finit par pénétrer la peau et la chair de l'animal, qui lui grandit. 

Les macaques sauvages sont eux victimes régulièrement des lignes à haute tension, résultat : ils arrivent au centre avec d'importantes brûlures et doivent être amputés de plusieurs membres. 

Les bénévoles ont comme tâche de les nourrir, deux fois par jour et changer l'eau. Ca peut paraître peu, mais en fait c'est l'inverse ! Les singes mangent beaucoup de fruits, et selon les espèces, pas les mêmes fruits, les langur mangent des légumes pour leur part. Il fallait préparer une centaine de bols, contenant au minimum 5 fruits différents, épluchés et coupés. Cette préparation est assez intense, mais toujours dans la bonne humeur, une dizaine de bénévoles y étant affectés. La nourriture et l'eau sont à l'extérieur des cages, accrochés aux grillages, les singes pouvant passer leurs mains pour les attraper. Le jeu consistant à changer la nourriture et l'eau quand ils ne sont pas là ! Or évidemment, ils deviennent fous en vous voyant arriver avec leur déjeuner ! Il faut donc faire preuve d'inventivité et rester très attentif. Et pour l'avoir fait, croyez-moi que j'ai eu plusieurs fois la frousse, surtout des macaques, ils essaient d'attraper vos cheveux ou vos mains.


Et voici la galerie ;)



4 commentaires:

  1. Merci de nous faire partager ton expérience!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! C'est un plaisir et que de souvenirs !

      Supprimer
  2. Ils sont mimi ces petits singes ! Tout un tas d 'espèces que je ne connais pas du tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui,les langur m'ont vraiment fait craquer ;) J'ai aussi des vidéos, il faut que je fasse le tri ;)

      Plus que les éléphants !

      Supprimer